Rév. Pelet de Lima

Le révérend Pelet de Lima a longtemps vécu au cœur de la Cordilière des Andes. Envoyé d'abord comme simple missionnaire, il fut rapidement chargé du développement de la Christian Church Society of South America dans tout le Pérou. C'est en 1917 que son nom commença à circuler dans les milieux ecclésiastiques occidentaux. En effet, sa réputation de solide défenseur de la foi fut peu à peu ruinée par une rumeur persistante. Le révérend Pelet était capable d'interpréter des oracles anciens, notamment grâce au peyotl, dont il abusa dangereusement.


Il faut dire que, parallèlement à sa mission religieuse et à son église, qu'il servit de toute son âme, le révérend Pelet se passionna pour l'archéologie. Il effectua de nombreuses fouilles dans la région de Lima, à Caral, un site précolombien encore méconnu dans ces années-là. Il redécouvrit des rites anciens et se livra, dit-on, en pleine crise, à des sacrifices d'animaux... Il fut renvoyé en Europe et écarté de ses recherches. C'est à Paris, justement, que le révérend Pelet, spécialiste de la lecture et de l'interprétation des oracles du monde entier, fut contacté en 1927 par David Ellis, qui séjournait dans la capitale française à la même époque.